[Critique] Red

Publié le par Mordraen

 

Red-affiche.jpg

Ah, la retraite... Sujet sensible par chez nous. Et si on essayait de faire rire avec ce sujet pas forcément fédérateur? C'est ce que se propose de faire Red, un film qui va vous montrer que les retraités s'ennuient et qu'il faut les amuser, non mais!

Remarque : Notons, encore une fois décidément, que je n'ai pas pu voir ce film en version originale. Toutefois, la version française est de très bonne facture avec des doubleurs de haute volée!



Red c'est l'histoire de retraités pas comme les autres. Franck Moses, retraité depuis deux ans, s'ennuie profondément chez lui. Seul rayon de soleil de ses journées, Sarah, la standardiste qu'il appelle à propos de son chèque, dont il est tombé amoureux. Seulement voilà, Franck n'est pas un retraité ordinaire. En effet, il était un des meilleurs agents de la CIA. Et, aujourd'hui, la CIA essaie de faire le ménage. Il va donc lui falloir reprendre les armes pour survivre et protéger Sarah, ce qui n'est pas pour lui déplaire. Bientôt, il demandera à ses anciens partenaires, eux aussi retraités, de reprendre du service pour l'aider. Et, tous ensemble, ils vont donner beaucoup de mal aux petits nouveaux!

Vous l'aurez compris,
Red est un film d'action qui est censé ne pas faire dans la dentelle. Les scènes d'action s'enchainent aisément avec des situations de pauses, qui permettent à nos retraités de donner dans le bon mot. Il faut bien avouer que ces pauses ralentissent tout de même le film, même si elles sont nécessaires, les raccourcir aurait pu être bien vu. Quant aux scènes d'action, elles nous permettent de découvrir la classe de ces retraités qui connaissent leur boulot sur le bout des ongles et qui violentent méchamment les nouveaux. Mention spéciale à la rencontre musclée entre Bruce Willis et Karl Urban.

Red-image-1.jpgRed-image-2.jpg

Red, c'est aussi l'occasion de retrouver des acteurs toujours en forme malgré leur âge. John Malkovich est tout simplement tordant, dans son rôle de paranoïaque sous produits hallucinogènes. Helen Mirren illumine l'écran de sa présence si distinguée. Et c'est avec plaisir que l'on retrouve Morgan Freeman, qui se fait de plus en plus rare. Enfin, Bruce Willis montre qu'il maîtrise toujours, comme d'habitude. Et n'oublions pas Karl Urban, qui, par moment, a des faux airs de Brad Pitt.

On peut dire que ce Red est un gentil film qui ne démolit pas la baraque, mais qui se laisse bien regarder, le sourire aux lèvres. C'est aussi l'occasion de retrouver une belle brochette d'acteurs dans des rôles originaux. Bref, on ressort de la salle heureux!

Réactions en salle : Très peu de gens s'étaient déplacés pour la séance de minuit, mais certaines scènes ont tout de même arraché des éclats de rire.

Source vidéo et photos : Allociné

Mordraen

Publié dans Critiques cinéma

Commenter cet article