[Critique] Rebelle

Publié le par Mordraen

 

Rebelle-affiche-2.jpg
C'est certainement le film d'animation le plus attendu de l'été. Dernier né des studios Pixar qui, une fois de plus ne choisissent pas la facilité de la suite, Rebelle enchante par son univers original inspiré de l'Ecosse celtique. Mais après un début d'été déjà bien marqué par les sorties de films d'animation, Rebellemarquera-t-il le public comme les anciennes productions Pixar?

 

 

A noter la présence, avant le début de Rebelle, d'un court-métrage réalisé par Enrico Casarosa intitulé La Luna. Toute en poésie et en humour, ce court-métrage d'animation présente un jeune garçon qui va travailler pour la première fois avec son père et son grand-père qui ont un métier particulièrement féérique. Un court-métrage touchant qui nous laisse rêveur quant à l'avenir d'Enrico Casarosa.

 

Merida est une jeune princesse écossaise. Depuis son plus jeune âge elle s'intéresse plus à l'équitation et au tir à l'arc qu'à ses devoirs de princesse modèle. D'où un conflit quasiment permanent entre elle et sa mère qui tente par tous les moyens de calmer ses ardeurs et de la contenir à la vie de château. Mais la vie sauvage appelle la princesse et il est difficile de l'empêcher de n'en faire qu'à sa tête. Éprise de liberté, Merida va faire un choix aux conséquences catastrophiques pour le royaume de son père. Et la quête à travers les contrées légendaires d'Ecosse pour réparer son erreur mènera la jeune femme à explorer la véritable nature du courage.

Rebelle screen 01

Rebelle est donc un film qui s'inspire largement du folklore celtique et particulièrement écossais pour bâtir son background. On découvrira donc un monde empreint de légendes qui n'hésite pas à tendre vers la magie. Mais c'est avant tout l'histoire du périple de Merida qui nous est contée. Et malgré une mise en place plutôt longue des enjeux du film, le scénario s'en sort de façon tout à fait correcte pour ce qui est du suspense et des twists. Rebellepasse tour à tour de l'humour à la tension sans pour autant provoquer une cacophonie dans le ton.

 

Comme toujours, les studios Pixar ont poussé un peu plus loin leur savoir faire et livrent ici un dernier film particulièrement réussi en ce qui concerne le design général et l'animation. On se souviendra surtout des cheveux de Merida, des tuniques des chefs celtes mais aussi des effets de brume et des feu-follets. Sans nul doute une des productions Pixar les plus impressionnantes visuellement parlant.

Rebelle-screen-03.jpgRebelle-screen-04.jpg

Le dernier né des studios Pixar comportera finalement peu d'action au profit d'une mise en place de l'ambiance plus poussée. On notera par ailleurs que Rebelle n'est peut-être pas à conseiller aux très jeunes enfants qui prendront peur devant certaines scènes un peu effrayantes. C'est dû au fait que le film est beaucoup plus sombre visuellement et scénaristiquement que les précédents films des studios Pixar, ce qui ne sera pas du goût de tout le monde. À noter aussi que, du fait de l'omniprésence des ombres dans le film, la technologie 3D est à éviter dans la mesure où elle rend certains passages difficilement lisibles.

 

Pour ce qui est du casting voix, on privilégiera aisément la version originale, non pas que Bérénice Bejo ne soit pas excellente dans le rôle de Merida, mais surtout parce que la version française fait perdre beaucoup des merveilleux accents écossais. Dans le rôle de Merida on retrouvera Kelly MacDonald mais la liste s'étend à Emma Thompson, Robbie Coltrane mais aussi à d'authentiques acteurs écossais. Toujours du côté de la bande son, on notera la magnifique bande originale signée Patrick Doyle ainsi que quelques morceaux originaux interprétés tour à tour par Julie Fowlis et Birdy.

 

Pour conclure, Rebelle est un film d'animation très réussi. En choisissant l'Ecosse celtique, Pixar baigne dans la légende et opte pour un film plus sombre qu'à l'accoutumée. Attention donc aux très jeunes enfants qui pourraient avoir peur à certains moments du film. De même, si vous avez la possibilité d'éviter la 3D, faites-le pour ne pas trop plisser les yeux. En dehors de ces quelques recommandations, Rebelleest le cru 2012 que l'on attendait. Un bijou d'animation, un scénario qui mise tout sur une ambiance magnifique. Les studios Pixar ne sont pas près de lâcher leur situation hégémonique dans le milieu de l'animation mondiale.

 

3-5.png

                                           Facebook-logo-copie-1.jpgTwitter-logo.pngSens-Critique-logo.jpgVodkaster-logo.jpg

 

 

 

  Et n'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter!

Publié dans Critiques cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article